[ Pobierz całość w formacie PDF ]
.Aussi, moins d une heure aprs la premireentrevue, Ben Raddle abordait-il Jane Edgerton et reprenait-il son enqute, enprocdant par interrogations directes.Les rponses ne se firent pas attendre.Oui, Edith et Jane Edgerton taient bien lesfilles des deux Rois du Coton , comme on avait jadis appel leurs pres.ges devingt-deux ans, dpourvues de la moindre parcelle de cet or que ceux-ci avaientremu la pelle, elles taient seules, sans famille, orphelines, leurs mres tantPage 32 sur 248 Le volcan d or Jules Vernemortes depuis longtemps, et les deux frres Edgerton ayant pri, six mois plus tt, lemme jour, dans un accident de chemin de fer.Tandis que Ben interrogeait et que Jane rpondait, Edith et Summy gardaientsymtriquement le silence.Plus timides, peut-tre, d allure en tous cas moinsdcide, ils semblaient vraiment se faire pendant de part et d autre des deuxinterlocuteurs. Y aurait-il indiscrtion, miss Edgerton, continua Ben Raddle poursuivant laconversation, vous faire part de l tonnement que nous avons prouv, mon cousinet moi, en vous apercevant bord du Foot Ball, et vous demander dans quel butvous avez entrepris ce long et pnible voyage ? Nullement, rpondit Jane Edgerton.Un ancien mdecin de mon oncle, le docteurPilcox, nomm rcemment directeur de l hpital de Dawson City, a offert une placed infirmire ma cousine Edith, qui a accept tout de suite et s est mise en routesans tarder. Pour Dawson City ! Pour Dawson City.Les regards des deux cousins, celui de Ben Raddle, toujours calme, celui de SummySkim, troubl par un commencement d tonnement, se portrent vers la blonde Edith,qui supporta paisiblement ces regards, sans en paratre gne le moins du monde.Ilseurent tout le loisir de dvisager la jeune fille, et, mesure qu ils prolongeaient leurexamen, son audacieuse entreprise leur paraissait de moins en moins draisonnable.Peu peu, ils dcouvraient l me qui se cachait derrire ces traits dlicats.videmment, Edith tait diffrente de sa cousine.Elle n en avait pas le regardaudacieux, la parole nette, l attitude catgorique.Mais un observateur attentif n etpas mis en doute qu elle ne l galt en calme nergie et en ferme volont.Demodalit diffrente, ces deux natures taient de qualit identique.Si tout, dans l une,disait la dcision et l action, tout, dans l autre, disait le bon ordre et la mthode.Avoir ce front poli, de forme un peu carre, ces yeux bleus au regard plein de lucideintelligence, on comprenait que toutes les ides, toutes les sensations nouvellesdevaient aller automatiquement prendre leur place dans des cases spciales bientiquetes, d o Edith Edgerton pouvait, en cas de besoin, les reprendre sa guise etsans recherches, comme elle l et fait dans un tiroir parfaitement rang, et que cettette charmante possdait, en somme, toutes les qualits d un classeur perfectionn.An en pas douter, elle avait au plus haut point un temprament d administrateur, cetteblonde jeune fille, et on pouvait tre assur qu elle rendrait les plus grands services l hpital de Dawson City. All right ! fit Ben Raddle sans manifester la moindre surprise.Et vous-mme,miss Jane, comptez-vous donc vous consacrer aussi au soulagement de l humanitsouffrante ? Oh ! moi, rpondit Jane en souriant, je suis moins favorise qu Edith, ettotalement dpourvue de situation sociale.Rien ne me retenant dans le Sud, j aiprfr aller avec elle chercher fortune vers le Nord, voil tout. Et en quoi faisant, Seigneur ? Mais, monsieur, rpliqua Jane tranquillement, comme tout le monde, en faisant dela prospection. Hein ! s exclama Summy tout fait abasourdi.Et le respect de la vrit force dire que Ben Raddle eut besoin de tout son empiresur lui-mme pour ne pas imiter son cousin, et pour mettre en pratique son principePage 33 sur 248 Le volcan d or Jules Vernequ un homme digne de ce nom ne doit jamais s tonner de rien.Prospecter, cettefrle jeune fille !En attendant, la frle jeune fille, comme blesse par la malencontreuse exclamationde Summy Skim, s tait retourne vers lui. Quoi d tonnant cela ? interrogea-t-elle d un air quelque peu agressif. Mais& miss Jane& balbutia le bon Summy mal remis de la secousse, vous n ysongez pas ?.Une femme !. Et pourquoi, s il vous plat, monsieur, une femme ne ferait-elle pas ce que vousfaites vous-mme ? objecta Jane Edgerton sans s mouvoir. Moi !.protesta Summy.Mais je ne prospecte pas, moi !.Et encore, si je suispropritaire d un claim, et si je vais dans ce pays diabolique, c est bien malgr moi,je vous prie de le croire.Mon seul dsir est d en revenir au plus tt. Soit ! accorda Jane, avec une nuance de ddain dans la voix.Mais vous n tes passeul ici.Ce qui vous effraye, des milliers d autres le font.Pourquoi une femme nepourrait-elle les imiter ? Dame !.balbutia de nouveau Summy.Il me semble& La force& La sant& Etne serait-ce que le costume, que diable !. La sant ? rpliqua Jane Edgerton.Je vous souhaite la mienne.La force ? Lejoujou que j ai dans ma poche m en donne plus qu six athltes runis.Quant moncostume, je ne vois pas ce qu il a d infrieur au vtre.Il y a peut-tre plus defemmes capables de porter les culottes, que d hommes dignes de revtir nos jupes ! Cela dit, Jane Edgerton  une dtermine fministe, coup sr  rompit l entretiend un signe de tte l adresse de Summy compltement dompt, changea avec BenRaddle un bref shake-hand, et s loigna, suivie de sa silencieuse cousine, qui, duranttoute cette fin de conversation, n avait cess de sourire d un air tranquille.Cependant, le Foot Ball avait dpass la pointe septentrionale de l le de la ReineCharlotte.Il fut de nouveau expos la haute mer en traversant le Dixon Entranceque ferme au Nord l le du Prince de Galles ; mais, la brise ayant hal le Nord-Est, etvenant de la grande terre, les secousses du tangage et du roulis furent moinsviolentes.Le nom de Prince de Galles s applique tout un archipel assez compliqu qui setermine au Nord en un fouillis d lots.Au del s allonge l le Baranof o les Russes ont fond le fort do Nouvel Arkangelet dont la principale ville, Sitka, est devenue capitale de la province, depuis lacession de l Alaska consentie aux tats-Unis par l Empire moscovite.Le soir du 19 avril, le Foot Ball passa en vue de Port Simpson, derniertablissement canadien sur le littoral.Quelques heures plus tard, il entrait dans leseaux de l tat amricain de l Alaska, et le 20 avril, d assez bonne heure, il venaitfaire escale au port de Wrangel, l embouchure de la Stikeen River.La ville ne comptait alors qu une quarantaine d habitations, quelques scieries enactivit, un htel, un casino et des maisons de jeu, qui ne chmaient gure pendant lasaison.C est Wrangel que dbarquent les mineurs dsireux de se rendre au Klondike parla route du Telegraph Creek, au lieu de suivre celle des lacs au del de Skagway.Mais cette route ne mesure pas moins de quatre cent trente kilomtres franchir dansles conditions les plus dures, moins coteuses cependant [ Pobierz całość w formacie PDF ]

Archiwum